top of page
Rechercher
  • Olivia Baker

Enrayer pour de bon les LGBTQphobies

Montréal, le 2 mai 2023 - La Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie (JICHT), initiée au Québec par la Fondation Émergence il y a 20 ans, fait peau neuve. Sous le thème des LGBTQphobies et des peurs irrationnelles, la campagne de sensibilisation de l’organisme montréalais, présentée par la Banque Nationale, arbore un univers visuel loufoque et décomplexé. Tout en finesse, la Fondation Émergence aborde avec une touche humoristique, mais un propos toujours pertinent, l’ensemble des attitudes, des actes et des paroles négatives envers la diversité sexuelle et de genre, et leurs effets sur les communautés LGBTQ+ du Québec et d’ailleurs.


« Les peurs présentées dans notre campagne sont tout aussi irrationnelles que les LGBTQphobies », commence Patrick Desmarais, président de la Fondation Émergence. « Une phobie, c’est une peur excessive de quelque chose qui ne présente aucun danger. Et comme de fait, les personnes LGBTQ+ ne représentent aucun danger », continue-t-il. « Par contre, les LGBTQphobies, elles, ont de graves impacts sur les gens qui les subissent. On les efface, on les agresse et on essaye de les corriger. Un quart de la population mondiale croit que les personnes LGBTQ+ devraient être criminelles, c’est une réalité inquiétante. »


Des chiffres préoccupants témoignant de l’importance incontestée de la JICHT

Selon Léger 20231, 42 % des Québécois.es sont indifférent.e.s à la cause des communautés LGBTQ+ ou n’en comprennent pas l’importance. Pourtant, au Québec, plus du tiers de la population se dit mal à l’aise de voir deux hommes s’embrasser ; une personne sur cinq lorsqu’on parle de deux femmes. De plus, avoir un rendez-vous avez un.e professionnel.le ouvertement trans rendrait un.e Canadien.ne sur quatre embarrassé.e. Finalement, 37 % des Canadien.ne.s sont mal à l’aise d’intervenir en étant témoins de comportements LGBTQphobes.


Partager la responsabilité : s’informer pour mieux soutenir

Près d’une personne sur trois au Québec soutient la cause, mais ne veut pas l’afficher. Ce chiffre doit changer pour permettre aux communautés LGBTQ+ de se sentir soutenues par un solide réseau d’allié.e.s. Une des façons de se sentir plus outillé.e pour soutenir la cause publiquement est d’en apprendre plus. La Fondation Émergence a donc créé un test de connaissances générales sur les communautés et les enjeux LGBTQ+, disponible au public, et invite la population à aller s’informer pour mieux aider.


« C’est pour nous une fierté de soutenir les actions de la Fondation Émergence dans le cadre de la campagne du 17 mai 2023. La Banque Nationale est fermement engagée à la création d’une société plus inclusive envers la diversité sexuelle et de genre, et ce, à travers trois champs d’action : dialoguer, agir au quotidien et s’engager. Notre partenariat avec la Fondation Émergence est un appui à l’éducation et la sensibilisation, pour contribuer à mettre un terme aux LGBTQphobies et leurs conséquences réelles sur les personnes LGBTQ+ », affirme Vicky Wistaff, vice-présidente Stratégie Conseil Performance—particuliers, et marraine du Réseau MOI, groupe-ressource d’employées et d’employés soutenant les membres des communautés LGBTQ+, à la Banque Nationale.


À propos de la Fondation Émergence

La Fondation Émergence oeuvre contre l’homophobie et la transphobie à travers différents programmes de sensibilisation comme la Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie, qui a lieu le 17 mai et dont elle est l’initiatrice, ProAllié, pour l’inclusion des personnes LGBTQ+ dans les milieux de travail, Pour que vieillir soit gai, pour les droits des personnes aînées LGBTQ+, et Famille choisie, qui vise à sensibiliser aux réalités des personnes proches aidantes LGBTQ+.


Enrayer pour de bon les LGBTQphobies
.pdf
Télécharger PDF • 1.35MB


234 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page