Rechercher
  • Olivia Baker

L’homophobie et la transphobie réduisent l’espérance de vie des personnes LGBTQ+

La Fondation Émergence dévoile le thème de sa 20e campagne pour la Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie


Montréal, le 26 avril 2022 ‒ Le 17 mai prochain aura lieu la Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie, initiée par la Fondation Émergence. Pour cette 20e édition, qui se déploiera en partenariat avec la Banque Nationale, l’organisme québécois à but non lucratif s’attardera aux impacts de l’homophobie et de la transphobie sur l’espérance de vie des communautés LGBTQ+. Cette journée, désormais célébrée à travers le monde, vise à sensibiliser la population aux impacts des phobies liées aux communautés LGBTQ+ et à encourager les instances gouvernementales à prendre action pour reconnaitre les droits de ces communautés.


« Ce qu’on remarque c’est que l’accumulation des différents types de violences peut réduire l’espérance de vie des personnes LGBTQ+ qui les subissent », mentionne avec émotion Patrick Desmarais, président de la Fondation Émergence. Au Canada, ce sont 39 % des personnes LGBTQ+ qui ont déclaré avoir été victimes de violence en raison de leur orientation sexuelle, de leur identité ou de leur expression de genre, selon un sondage mené par Léger et commandé par la Fondation Émergence.


Pour illustrer ce problème, la Fondation Émergence a créé un objet symbolique : une montre qui ne compte que 54 secondes. Chaque seconde en moins représente chacun des six types de violences subies par les personnes LGBTQ+ (violences physiques, psychologiques, sexuelles, économiques, institutionnelles et médicales). Cette montre, offerte en seulement 10 exemplaires dans le monde, sera portée fièrement par des personnalités publiques alliées à la cause le 17 mai prochain pour démontrer leur implication et engager la discussion.


Selon l’étude, les jeunes lesbiennes, gais et bisexuel.le.s sont 4 fois plus susceptibles de faire une tentative de suicide que les jeunes hétérosexuel.le.s. Les personnes LGBTQ+ sont, quant à elles, 3 fois plus à risque de subir des agressions sexuelles. En outre, ce sont 111 pays qui ne disposent d’aucune loi protégeant ces communautés contre toute forme de discrimination, et seulement 11 pays interdissent les thérapies de conversion.


« Nous sommes fiers de soutenir les actions de la Fondation Émergence dans le cadre de la campagne du 17 mai 2022. La Banque Nationale est fermement engagée à créer une société plus sécuritaire et inclusive envers la diversité sexuelle et de genre. En mettant laccent sur l’éducation et la sensibilisation, nous souhaitons contribuer à mettre un terme aux violences vécues par les personnes LGBTQ+ », affirme Éric Girard, directeur principal, Affaires juridiques et responsable du segment LGBTQ+ à la Banque Nationale.


La Fondation Émergence, qui lutte depuis plus de 20 ans pour la reconnaissance des droits des personnes LGBTQ+, somme le public et les différents paliers gouvernementaux à prendre part à la campagne de la Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie.


À propos de la Fondation Émergence

La Fondation Émergence œuvre contre l’homophobie et la transphobie à travers différents programmes de sensibilisation, comme la Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie, qui a lieu le 17 mai et dont elle est l’initiatrice, ProAllié, pour l’inclusion des personnes LGBTQ+ dans les milieux de travail et Pour que vieillir soit gai, pour les droits des personnes ainées LGBTQ+. En outre, le programme Famille Choisie a pour mission de rejoindre les personnes LGBTQ+ proches aidantes d’ainé.e.s pour les soutenir et les renseigner sur les services existants ainsi que pour les aider à développer des connaissances utiles à leur rôle.



Communiqué officiel - 2022
.pdf
Download PDF • 1.08MB




73 vues0 commentaire