Concours : Trouver des mots positifs pour parler des personnes LGBT

Mis à jour : 31 janv 2019

Montréal, 17 janvier 2019 – La Fondation Émergence, en collaboration avec FrancoKaraïbes dans le cadre du projet « La Grande Dictée 2018-2019 », lancera le 21 janvier le concours Les mots pour le dire visant à trouver des mots positifs pour parler des identités de la diversité sexuelle et de genre. Ce projet invite le grand public à se réapproprier la langue française en créant des nouveaux mots ou en redéfinissant des mots existants.




Pour participer, il suffit de se rendre sur le site homophobie.org et de proposer un mot, accompagné d’une définition et d’une courte explication de son choix. Les mots peuvent être proposés par des particuliers, mais aussi par des groupes, comme des classes d’école, des associations ou des comités d’entreprise. Un prix d’une valeur de 300 $ sera remis pour le mot gagnant.


« Les mots utilisés pour décrire une identité jouent un rôle important dans la construction et l’affirmation de l’identité d’une personne. En ayant recours à la créativité du public, nous espérons trouver un mot dans lequel les gens pourront se reconnaître et qui pourra être brandi fièrement », a déclaré Patrick Desmarais, président de la Fondation Émergence.

Les mots proposés seront présentés à un jury composé de 5 personnes issues de différents milieux :

  • Thomas Bastien, directeur de l’éducation et du mieux-être au Musée des beaux-arts de Montréal

  • Gabrielle Boulianne-Tremblay, actrice et auteure, récipiendaire du prix Coup de Cœur 2017 de la Fondation Émergence et porte-parole d’Interligne,

  • Michel Duchesne, écrivain et membre du conseil d’administration de la Fondation Émergence,

  • Esther-Léa Ledoux, représentante communautaire au conseil d’administration de Fierté Montréal et membre du comité d’orientation du réseau LGBTQI francophone international,

  • Murielle Mi, écrivaine antillo-guyanaise installée à Montréal, qui représentera FrancoKaraïbes.

Pourquoi de nouveaux mots?

Les mots pour parler des personnes de la diversité sexuelle et de genre sont souvent soit des insultes (« fif », « tapette », « gouine »…) soit des termes « médicaux » qui étaient à l’origine des diagnostics (« homosexuel », « transsexuel »…) ou encore des mots anglais (« gay », « queer »…). Force est de constater le manque de mots en français pour parler de façon positive de la diversité.


« Le projet de la Fondation Émergence nous a totalement séduits par sa dimension inclusive forte via le vecteur linguistique. À l’image du fondement de la négritude, courant littéraire et politique lancé par Aimé Césaire, qui a permis d’inverser la charge négative du mot “Nègre”, ou encore en écho au mouvement “Black-Blanc-Beur”, c’est bien la charge positive des mots comme reflets des identités qui est au cœur de ce projet. », commente Ania Ursulet, présidente et fondatrice de FrancoKaraïbes.

Le projet « La Grande Dictée 2018-2019 » est réalisé grâce au soutien financier du gouvernement du Québec, dans le cadre de la stratégie partenariale de promotion et de valorisation de la langue française.


À propos de la Fondation Émergence

La Fondation Émergence participe à la lutte contre l’homophobie et la transphobie grâce à différents programmes de sensibilisation, comme la Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie, qui a lieu le 17 mai et dont elle est l’initiatrice. www.fondationemergence.org, www.homophobie.org.


À propos de FrancoKaraïbes

Créé en février 2013, FrancoKaraïbes est un organisme à but non lucratif dont la mission est de promouvoir et soutenir l’expression et la diffusion des cultures de la France d’outre-mer, tout en favorisant leurs interactions avec la culture québécoise.

www.francokaraibes.ca

-30-

Source : Olivia Baker, agente de communications (438) 384-1058, olivia.baker@fondationemergence.org

www.homophobie.org/concours

© 2018 by Fondation Émergence
Proudly created with Wix.com