Organisation

Structure

La Fondation Émergence est un organisme sans but lucratif, incorporé en vertu de la Loi sur les compagnies et reconnu comme œuvre de bienfaisance autorisée à délivrer des reçus de charité. Sa constitution est régie par des règlements généraux qui prévoient :

  • une Assemblée des gouverneurs

    L’Assemblée des gouverneurs est composée de représentants de tous les milieux, de toutes les professions, et de personnalités publiques. Les gouverneurs sont les membres de la fondation.

  • un conseil d’administration

    Le conseil d’administration est formé de sept administrateurs élus par l’Assemblée des gouverneurs.

  • des vérificateurs

    Des vérificateurs interne et externe surveillent la gestion de la fondation, l’utilisation des ressources financières et présentent leur rapport à l’Assemblée des gouverneurs.

Conseil d'administration

Conseil d’administration

Le Conseil d’administration de la Fondation Émergence regroupe sept administrateurs élus par l’Assemblée des gouverneurs.

  • Monsieur Claude Leblond
    Président
  • Monsieur Patrick Desmarais
    Vice-président
  • Monsieur Martin Caillé
    Trésorier
  • Madame Michelle Leduc
    Secrétaire
  • Madame Monica Bastien
    Administratrice
  • Monsieur Francis Viau
    Administrateur

Déontologie

La Fondation Émergence adhère aux valeurs d’engagement, de dévouement, d’intégrité, de respect, d’égalité et de justice. La conduite des administrateurs et du personnel de la fondation est régie par un code de déontologie prohibant les avantages personnels indus et les conflits d’intérêts. Les administrateurs agissent à titre bénévole.

Les administrateurs et le personnel de la Fondation Émergence s’engagent à respecter les valeurs de l’institution et les règles déontologiques qui leur sont applicables. Ces derniers sont soumis au même code de déontologie que celui de Gai Écoute qui prévoit, entre autres, les dispositions concernant les devoirs des administrateurs et du personnel administratif.

Les administrateurs doivent :

  • remplir bénévolement les devoirs de leur charge. Ils ont toutefois droit, selon les politiques en vigueur, au remboursement des dépenses occasionnées par l’exercice de leurs fonctions.

Le personnel administratif et les administrateurs doivent :

  • éviter de se placer en situation de conflit d’intérêts ou de tirer avantage de leurs fonctions;
  • assurer une saine gestion des ressources dont ils ont la responsabilité;
  • veiller au respect des lois, des règlements, des politiques et directives qui leur sont applicables;
  • éviter tout dépassement budgétaire;
  • prendre leurs décisions dans le meilleur intérêt de l’organisation et de la clientèle;
  • assurer la confidentialité des renseignements.

Dérogations à l’éthique ou à la déontologie

  • Toute personne peut porter plainte contre la conduite d’un membre de l’organisme.
  • Tout manquement à l’éthique ou à la déontologie est soumis au conseil d’administration qui prend les mesures appropriées en vue d’assurer la confiance du public envers l’organisme.
  • La personne dont la conduite est examinée peut demander d’être entendue par le conseil d’administration.
  • La personne dont la conduite est examinée peut se voir imposer une réprimande, une suspension temporaire, être invitée à quitter l’organisme ou être affectée à des tâches qui la mettraient à l’abri de possibles récidives.

Président

Claude Leblond

Le parcours de monsieur Claude Leblond

Monsieur Claude Leblond a commencé sa formation en service social à l’Université Laval où il y obtiendra un Baccalauréat en avril 1978. Il obtiendra par la suite son diplôme de maîtrise spécialisé en Groupes de développement personnel et social, en  septembre 1996.

Monsieur Leblond a commencé sa carrière comme travailleur social durant 7 ans (1978-1985) au Centre des services sociaux Richelieu. Il intervenait auprès de jeunes en besoin de protection et d’adolescents présentant des difficultés liées à la contrevenance.

Sa vocation d’entraide auprès des populations vulnérables l’a amené par la suite au CLSC de la Haute-Yamaska durant 7 ans (1985-1992) où il participera à la mise sur pied du programme Poing final. Ce programme en est un d’intervention auprès des hommes utilisant la violence dans leur rapport conjugal. Aussi, durant les 10 années suivantes (1992-2012), il s’occupera de la supervision clinique et de la consultation professionnelle de l’ensemble des intervenants sociaux. Monsieur Leblond dirigera également des interventions de groupes pour les personnes assistées sociales.

Entre 1992 et 2016, Monsieur Leblond a fait partie de différents groupes pour la protection du public. Par exemple, dans l’Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec (OTSTCFQ), il a assuré la coordination régionale de la Montérégie (1992-1994), il a agi comme membre du Comité des enjeux (1993-1996), du comité exécutif (1996-2016), du comité de formation (2000-2016) et du comité de gouvernance (2014-2016).

Au cours des années, l’expérience de travail de Monsieur Claude Leblond lui a permis de se démarquer par sa connaissance approfondie de l’appareil gouvernemental, du réseau de la santé, des services sociaux et des politiques sociales. Il a développé aussi un sens aigu de la gouvernance, une capacité à agir sous pression et à assurer un leadership pour aider, soutenir et susciter le consensus. Sa compétence dans le domaine du travail social fut reconnue et mise à contribution tout particulièrement lorsqu’il faut nommer président de l’OTSTCFQ. Monsieur Leblond a le mérite exceptionnel d’avoir tenu la barre de la présidence durant 16 ans (2000-2016).

Monsieur Leblond a également fait partie du Conseil Interprofessionnel du Québec (CIQ) ou il a agi à titre de secrétaire au Comité exécutif (2004-2016), président du Comité de législation (2005-2015), puis président du Comité de gouvernance et d’éthique (2015-2016). Le CIQ porte la voix collective de 46 ordres professionnels et agit comme organisme-conseil auprès du gouvernement du Québec.

Claude Leblond a été président de l’OTSTCFQ pendant 16 ans. Il aura alors joué un rôle majeur dans le cheminement et l’aboutissement d’un grand nombre de dossiers majeurs pour le système professionnel, le travail social et la société québécoise. Notamment en ce qui concerne les projets de loi 50 et 21 (modification du code des professions en santé mentale et relations humaines) et à toutes les étapes du dossier de l’aide médicale à mourir.

Son engagement bénévole

Il faut ajouter à cette liste  que Monsieur Leblond est également le fondateur du Conseil canadien des organismes de réglementation en travail social (CCORTS) dont il aura été le président entre 2009-2012. Le CCORTS est une structure nationale regroupant les organismes provinciaux et territoriaux de réglementation du travail social touchant plus de 35 000 travailleurs sociaux autorisés à exercer le travail social à travers le Canada. La mission du CCORTS est de tenir lieu d’une voix privilégiée, tant au niveau national qu’international, en ce qui concerne les questions de réglementation qui touchent le domaine du travail social à travers le Canada.

Ses connaissances des mécanismes d’exclusion ont amené Monsieur Leblond, encore aujourd’hui, à être membre du Comité de direction du Centre d’étude sur la pauvreté et l’exclusion du Ministère de l’emploi et de la Solidarité sociale, et ce depuis 2013.

Monsieur Leblond s’est aussi impliqué à l’international. Notamment, comme l’un des membres fondateurs de l’Association Internationale pour la Formation, la Recherche et l’Intervention Sociale (AIFRIS) en tant qu’un des membres fondateurs. Il s’est impliqué à ce titre entre les années 2008-2013. De plus, Monsieur Leblond a également été conférencier du Bylaws and Resolutions Committee de l’Association of Social Work Boards (2011-2013).

Son implication auprès de la communauté LGBT

  • Président (2015 – aujourd’hui) de la Fondation Émergence
  • Administrateur ( 2013-2015) de la Fondation Émergence
  • Administrateur (2006-2007) de la Fondation Émergence
  • Vice-président (2007-2011) de la Fondation Émergence.
  • Administrateur (2003-2009)  de Cactus Montréal
  • Administrateur (2003 – 2006) de Cri-Phase (Organisme Allié)
  • Membre du comité organisateur du Colloque internationale portant sur le VIH-Sida, ACTS

Prix et disctinctions

2017 – Récipiendaire du Prix CIQ 2017 pour sa contribution remarquable à l’avancement de sa profession, ainsi qu’au développement et au rayonnement du système professionnel québécois

2016 – Reconnaissance : vice-première ministre Lise Thériault lui décerne la Médaille de l’Assemblée nationale : contribution inestimable à la société québécoise

2016 – Prix reconnaissance, Association des anciens du Petit Séminaire de Québec

2014 – Hommage à l’engagement d’un Grand Samaritain de l’Association canadienne des dons d’organes

2014 – Prix Jefferson Cup ASWB pour engagement envers l’association et la protection du public

2010 – Récipiendaire du Sunny Andrew Award décerné par l’Association of Social Work Boards

Gouverneur.es

Gouverneur.es

L’Assemblée des gouverneurs de la Fondation Émergence est constituée de personnalités en provenance de tous les milieux, de toutes les professions, et de personnalités publiques.

Ces personnalités croient en la nécessité de soutenir la Fondation Émergence, de même que Gai Écoute et ses sociétés membres, afin qu’elles aient les moyens d’aider d’autres personnes. Un de ses membres est élu pour la représenter au conseil d’administration de la fondation.

Martin Allaire
Thanatologue

Robert Asselin
Agent de communications sociales
Président de Gai Écoute

Sébastien Barangé
Vice-président, communications et affaires publiques
CGI

Monica Bastien
Éducatrice spécialisée en santé mentale
Administratrice de la Fondation Émergence

Dominique Bellemare
Avocat

René Bernèche
Psychologue et professeur honoraire, UQAM

Éric Bernier
Comédien; Porte-parole de la Fondation Émergence et de Gai Écoute

Robert Bernier
Enseignant à la retraite et correcteur

Carle Bernier-Genest
Conseiller – Vie associative et Relations institutionnelles à Concertation Montréal (CMTL)

Patrick Berthiaume
Sexologue, agent de recherche et de planification socio sanitaire, MSSS

Janette Bertrand
Auteure et animatrice
Récipiendaire du prix Laurent McCutcheon

Marguerite Blais
Ex-ministre responsable des Aînés, conférencière, auteure et conseillère spéciale, aînés et proches aidants Octane Stratégie.

Martin Blais
Ph.D., professeur, département de sexologie, UQAM

Michel Marc Bouchard
Auteur dramatique
Récipiendaire du prix Laurent McCutcheon

Martin Caillé
Adjoint vice-doyenne aux études, faculté arts et sciences – Université de Montréal

Louis Charron
Avocat et conseiller, CAMLEX

Youri Chassin
Économiste et coordonnateur de la recherche, Institut économique de Montréal
Administrateur de Gai Écoute

Jean Cloutier
Enseignant

Robert Comeau
Professeur, UQAM

Denis Cormier
Ancien directeur des programmes, Fondation Émergence

Patrice Corriveau
Professeur adjoint, Département de criminologie, Université d’Ottawa

Claude Côté
Professeur

Pierre Côté
Médecin, Clinique médicale Quartier Latin

Nicolas Coulombe
Vice-président, Services IT Desjardins

Jacques Demers
Avocat, carrière diplomatique – retraité

Éric Descheneaux
Président, Sof-Ami.Inc

Patrick Desmarais
Conseiller, Finances Personnelles et Petites Entreprises, Banque Nationale
Vice-président de la Fondation Émergence
Ancien président de la Chambre de commerce gaie du Québec

Magalie Deleuze
PhD Professeur agrégé
Département d’histoire au Collège militaire de Kingston

Mélanie Deveault
Conceptrice – Éducation, Musée des beaux-arts de Montréal

Magellan Dionne
Président, Gai Côte-Sud, Dentiste à la retraite

Michel Dorais
Ph.D., professeur, École de service social, Université Laval

Louis Doucet
Comptable agréé
Ancien trésorier de la Fondation Émergence

Serge Dufresne
Médecin, Clinique médicale Quartier Latin

Denis Faucher
Comptable agréé

Lise Fortier
Directrice générale du CCGLM – retraitée

Marie Isabelle Gendron
Spécialiste technique au Centre priorité clients, Pratt & whitney Canada

Francis Gingras
Senior Legal Counsel, Moment Factory
Ex administrateur de la Fondation Émergence

Monique Giroux
Animatrice, conceptrice et productrice; récipiendaire du Prix Laurent-McCutcheon

Claude Gosselin
Président directeur général, Centre international d’art contemporain de Montréal (CIAC)

Laurent Gosselin
Administrateur

Mona Greenbaum
Directrice, Coalition des familles LGBT

Raymond Grenier
Professeur titulaire à la retraite, Université de Montréal

Francis Guérin
Ingénieur, Gestionnaire de Projets chez TELUS

Claude Guillet
Président, Quartier général Design

Martin Hamel
Expert en loisir – retraité

Geneviève Hébert
Éducatrice à l’enfance – en CPE

Yves Jacques
Comédien

Yvon Jussaume
Homme d’affaires

Justine Labrecque
Directrice – Ventes et partenariats, Fierté Montréal
Ancienne vice-présidente et secrétaire, Fondation Émergence

Jean-Paul B. Lachapelle
Directeur général, Desjardins, Caisse Des Rivières de Québec

Jean Lalonde
Éditeur – retraité
Ancien président de l’association Aînés et retraités de la communauté

Andrée Lapierre
Conseillère syndicale, CSN – retraitée

Charles Lapointe
Ex-Président-directeur général, Tourisme Montréal

Serge Lareault
Protecteur des personnes en situation d’itinérance
Service de la diversité sociale et des sports, Ville de Montréal

Johanne Larue
Productrice fiction, Attraction Images

Vincent Laurin
Avocat en droit des affaires

Claude Leblond
Président de la Fondation Émergence
Ancien président de l’Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux du Québec

Jean-Pierre LeClerc
Président, Comité de retraite, Université de Montréal

Marie-Laure Leclerc
Avocate-conseil
De Grandpré Chait

Louise Leduc
Directrice de succursale, Banque Nationale

Michelle Leduc
Gestionnaire principale du bureau de Montréal et Adjointe exécutive, Services aux entreprises Sodexo

André Lefebvre
Gai Écoute

Pascal Lépine
Président et fondateur, Atypic

Richard Locas
Conseillé d’orientation, Ordre des conseillers d’orientation – retraité

Jacques-Alain Maltais
Président, Productions Evenia

Laurent McCutcheon
Ancien président de Gai Écoute, fondateur et ancien président de la Fondation Émergence
Cadre de la fonction publique à la retraite

Pierre Paquette
Vice-président, Vision Diversité

Alex Perron
Humoriste; animateur télé et radio
Porte-parole de la Fondation Émergence

Jacques Pétrin
Comité pour la diversité sexuelle et l’identité de genre à la Centrale des syndicats du Québec

Daniel Pinard
Sociologue; animateur; Porte-parole de la Fondation Émergence et de Gai Écoute

Olivier Pouliot
Courtier immobilier commercial, affilié chez Avison Young, Montréal

Éric Prud’Homme
Directeur des relations publiques – Enbridge

Marc Raper
Chirurgien-dentiste
Galerie Dentaire

Murillo Rego
Directeur principal, Communications nationales de la direction, Deloitte

Martine Roy
Gestion des solutions, IBM

Pierre Sheridan
Chef des relations publiques et de presse à la retraite

Rob Shropshire
Coordonnateur du parrainage des réfugiés et de projets particuliers
Presbyterian World Service & Development

Paryse Taillerfer
Entrepreneure, restaurant La Paryse

Réjean Thomas
Docteur, président-directeur général et fondateur de le Clinique médicale l’Actuel

Gilbert A. Tremblay
Psychologue et chercheur, Hôpital Douglas

Pierre-Benoit Tremblay
Phamacien propriétaire, Pharmaprix Van Hoenacker Tremblay

Jacques Tricot
Confédération des syndicats nationaux, Conseil central de la Montérégie

Dany Turcotte
Humoriste; animateur télé; Porte-parole de la Fondation Émergence et de Gai Écoute

Hélène Vallée
Consultante principale, Services d’Ingénierie, Bell Marchés affaires

Pierre Valois
Avocat à la retraite

Francis Vermette
Directeur, Maison des jeunes de Laval-Ouest

Francis Viau
Directeur conseil, Cossette

Gouverneurs ambassadeurs

Gouverneurs ambassadeurs

  • Laurent McCutcheon (Fondateur de la Fondation Émergence)
  • Réjean Thomas (prix 2017)
  • Monique Giroux (prix 2015)
  • Michel Marc Bouchard (prix 2014)
  • Ariane Moffatt (prix 2013)
  • Fabienne Larouche (prix 2012)
  • Xavier Dolan (prix 2011)
  • Michel Tremblay (prix 2010)
  • Dany Turcotte (prix 2009)
  • Marc-André Bédard (prix 2008)
  • Mark Tewksbury (prix 2007)
  • Raymond Gravel (prix 2004)
  • Janette Bertrand (prix 2003)

Adhésions

Partenaires

Partenaire privilégié

Partenaire privilégié

 

INT_LogoFRA_noir

La ligne d’écoute téléphonique et de renseignements Interligne (anciennement Gai Écoute) est le plus important partenaire de la Fondation Émergence. Bénéficiant d’une longue expérience et d’une grande crédibilité, Interligne s’est donné les moyens d’élargir son action.

Interligne 

Interligne a été fondé en 1980 sous le nom de Gai Écoute, ce qui en fait l’un des plus anciens organismes des communautés gaie et lesbienne au Québec. L’organisme changera sa dénomination en 2017.

GE-LOGO-2014-RGB-RENV

Ancien logo

La vocation initiale d’Interligne a été d’offrir des services d’écoute téléphonique aux personnes concernées par les questions relatives à l’orientation sexuelle. Ce service a été offert et financé entièrement par des bénévoles durant près de quinze ans. Par la suite, la Régie régionale de la Santé et des Services sociaux a reconnu sa nécessité en donnant une subvention annuelle.

En 1996, jusque-là réservé à la région du Grand Montréal, Interligne s’est donné comme mandat d’élargir ses services à l’échelle du Québec entier. Le Centre d’écoute téléphonique et de renseignements des gais et lesbiennes du Québec inc. est alors créé et le ministère de la Santé et des Services sociaux lui accorde une subvention pour assurer la couverture de ses services.

Interligne contribue aussi à la dispensation des services à la communauté anglophone en offrant l’organisation matérielle et logistique à l’équipe de bénévoles relevant de Gay Line.

En plus de vingt-cinq ans d’activité, les sociétés membres de la famille d’Interligne ont aidé de nombreux Québécois et Québécoises à mieux vivre avec leur orientation sexuelle et à sortir de l’ombre.

En novembre 2001, Interligne était choisi finaliste des Prix québécois de la citoyenneté du gouvernement du Québec dans la catégorie « organisme communautaire ». Ce prix, remis annuellement par le gouvernement du Québec, souligne l’engagement social et la participation civique d’individus ou d’organismes communautaires.

La Campagne rose, une collaboration de la Fondation Émergence et de Gai Écoute

Logo_Gai_Ecoute_affiche_fifi Logo_Gai_Ecoute_affiche_lait Logo_Gai_Ecoute_affiche_tapette

Le Centre d’écoute téléphonique et de renseignements des gais et lesbiennes du Québec inc.

Le Centre d’écoute téléphonique et de renseignements des gais et lesbiennes du Québec inc. dirige une ligne d’écoute téléphonique et de renseignements à l’intention des femmes et des hommes concernés par les questions relatives à l’orientation sexuelle. Les services sont gratuits, confidentiels, anonymes et offerts tous les jours. Près d’une soixantaine de bénévoles offrent de leur temps pour ce qu’ils considèrent être une mission humanitaire, éducative et préventive.

Soucieux de répondre dans les règles de l’art aux besoins de sa clientèle répartie sur tout le territoire québécois, le Centre d’écoute tente de tisser des liens étroits avec des partenaires institutionnels dans chacune des régions administratives du Québec. Cette formule permettra à l’organisme de mieux comprendre le vécu de ses appelants qui résident en dehors des grands centres urbains.

Le Centre de données sur les ressources gaies et lesbiennes inc.

Le Centre des données sur les ressources gaies et lesbiennes inc. a été créé pour :

  • développer une banque de données informatisée qui permet de recenser toutes les ressources utiles à la clientèle d’Interligne et de ses constituantes;
  • développer des sites Web à l’intention des personnes intéressées par l’orientation sexuelle. En continuel développement, les sites visent à rendre accessibles le maximum d’information sur les réalités homosexuelles et faire connaître les services d’Interligne. À lui seul, le site Internet d’Interligne comptait 120 000 visiteurs pour sa première année d’implantation. Ce site constitue une porte d’entrée dans l’univers homosexuel en proposant une impressionnante sélection de liens vers des sites utiles aux personnes intéressées par l’orientation homosexuelle.

Orientation vie inc.

Orientation vie inc. est le dernier-né d’Interligne. Cet organisme a pour objectif de travailler à la prévention du suicide chez les personnes homosexuelles. Orientation vie ne rend pas encore de services directs. Toutefois, il a déja initié une recherche sur les mobiles de suicide chez les jeunes homosexuels, dont les conclusions guideront l’action par la suite.

Au cours des dernières années, des études américaines et canadiennes ont mis en évidence que le taux de suicide chez les jeunes homosexuels est plusieurs fois plus élevé que chez les jeunes hétérosexuels. Comme la problématique du suicide est une dimension importante de l’écoute téléphonique, il a été décidé d’élargir la mission d’Interligne.

Orientation vie inc. s’intéresse donc à développer une connaissance de la problématique du suicide chez les personnes homosexuelles en vue de travailler à la prévention. Le Québec est déjà bien pourvu en matière de prévention du suicide et il ne s’agit pas de développer des services parallèles, mais plutôt d’agir en complémentarité. L’action d’Orientation vie sera réservée au travail de première ligne.

Agir là où les organismes de prévention du suicide ne sont pas en mesure d’intervenir est la mission d’Orientation vie.

Malgré les études existantes sur la question, le ministère de la Santé et des Services sociaux n’a pas pris en compte l’orientation sexuelle comme facteur de risque associé au suicide en 1998 dans son document d’orientation intitulé Stratégie québécoise d’action face au suicide. Un important travail de sensibilisation demeurait à faire.

Dans ce contexte, depuis 1997, Interligne a travaillé activement à faire évoluer ce dossier jusque-là ignoré au Québec. Interligne obtenait une subvention du ministère de la Santé et des Services sociaux en vue de mener une étude sur les mobiles de suicides chez les jeunes homosexuels.

Interligne a donc joué un rôle de premier plan dans la reconnaissance de cette problématique en se faisant le promoteur de l’étude Mort ou fif dirigée par le professeur Michel Dorais de l’Université Laval, publiée en octobre 2000. L’Association québécoise de suicidologie soulignait d’ailleurs la contribution exceptionnelle d’Interligne à la prévention du suicide en lui décernant le Prix Réjean-Marier de l’année 2001.